JEUDI 23 JANVIER 20H15

UN JOUR SI BLANC
de Hlynur Palmason
(Islande - 2019 - 1h49 - VO)
avec Ingvar Eggert Sigurösson
SEMAINE DE LA CRITIQUE, CANNES 2019
AVANT-PREMIÈRE EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR

Extrait



Dans une petite ville perdue d’Islande, un commissaire de police en congé soupçonne un homme du coin d’avoir eu une aventure avec sa femme récemment décédée dans un accident de voiture. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Celle-ci s’intensifie et le
mène inévitablement à se mettre en danger, lui et ses proches. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.
A l’image du protagoniste, partagé entre une gosse espiègle et un fantôme adultère, le film est tiraillé entre plusieurs registres et humeurs, qui en font tout le prix : sa mélancolie scandinave va de pair avec un humour pince-sans-rire, tandis que sa violence semble
constamment atténuée, voire absorbée, par le paysage.
C’est dans ses moments impromptus, surgissant dans les interstices de la trame, que le    film offre ses plus belles scènes : une grosse pierre jetée d’une route dont on suit, comme  si nous étions soudain chez Keaton ou Kiarostami, la longue roulade, de pentes en falaises,
jusqu’au fond de la mer. 
Apparemment inutiles au récit, ces moments en constituent au contraire la part la plus vivante, essentielle. Ils relativisent, commentent, dévient le thriller attendu pour l’amener vers des émotions plus ambivalentes, mystérieuses et attachantes. 
Marcos Uzal, Libération

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FESTIVAL DU FILM DE MONTREUIL

LUNDI 19 OCTOBRE 17H45

PHOTOS DU FESTIVAL 2021