18 OCTOBRE DE CENDRES ET DE BRAISES

VENDREDI 18 OCTOBRE 20H45
De cendres et de braises
de Manon Ott, Gregory Cohen
(France - 2019 - 1h13)
RENCONTRE AVEC MANON OTT


Bande annonce


Portrait poétique et politique d’une banlieue ouvrière en mutation, De Cendres et de Braises nous invite à écouter les paroles d'habitants des cités des Mureaux, près de l’usine Renault-Flins. Qu’elles soient douces, révoltées ou chantées, au pied des tours de la cité, à l’entrée de l’usine ou à côté d’un feu, celles-ci nous font traverser la nuit jusqu’à ce qu’un nouveau jour se lève.
En choisissant de filmer en noir et blanc, la réalisatrice souligne la dimension poétique de son projet. Donner la parole aux habitants qu’elle a choisi, c’est leur permettre non pas de se raconter, eux, personnellement, mais d’illustrer un propos qui n’a d’autre ambition que de définir le prolétariat d’aujourd’hui. Que pensent-ils de leur situation ? Quels sont leurs rêves, leurs espoirs, leurs joies ? Les portraits successifs à l’écran permettent de livrer à l’écran les facettes de cette définition : de la vie difficile à l’usine, du déclassement social, des ambitions perdues, des perspectives ou du
lien à la citoyenneté. Leurs noms ne sont pas inscrits à l’écran lors des témoignages : nous sommes bien dans un film, pas dans un reportage pour les médias.
Ce documentaire engagé, à l’esthétique soigneusement travaillée à travers un regard immersif, sans jugement ni misérabilisme, pose, en somme, un regard neuf sur les quartiers populaires de la France de notre époque.
Myriam Desvergnes, avoir alire

Posts les plus consultés de ce blog

FESTIVAL DU FILM DE MONTREUIL

LUNDI 19 OCTOBRE 17H45

PHOTOS DU FESTIVAL 2021