7 novembre Rêves en rose

Mardi 7 Novembre 20h30
RÊVES EN ROSE

de Dusan Hanak.

avec Juraj Nvota, Iva Bittova
(Tchécoslovaquie - 1977 - 1h21 - VO)
AVANT-PREMIÈRE DE RÉÉDITION, EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR


 
extrait


Jakub, facteur rêveur et magicien en herbe, jongle entre les colis et les services rendus aux
villageois. Son regard croise celui de la belle gitane Jolanka. Ensemble, ils vont tenter de
vivre un premier et grand amour, malgré la pression de leurs communautés respectives…
Rêves en rose est le tout premier film de l'histoire du cinéma tchécoslovaque a s'être intéressé
à la communauté Rom, osant même la placer au centre de l'intrigue. Discriminée depuis des
décennies dans cette partie de l'Europe, cette minorité est un véritable tabou pour la société

communiste de l'époque. Peu diffusé dans le pays à cause de son sujet controversé, malgré
ses nombreux prix remportés sur la scène locale (Prix du public du Festival de Bratislava), il est
pourtant le seul film slovaque à avoir été exporté à l'étranger pendant les années 1970.
Ce portrait poétique et sensible de ces amours contrariés reste terriblement actuel. Il expose
avec force et réalisme la relation conflictuelle des deux cultures, au rythme d'une somptueuse
bande originale folk entraînante et désespérée. Un cri de liberté tragique et bouleversant.
Une redécouverte formidable !
La description de ces deux univers inconciliables allie un indéniable réalisme documentaire
à une fantaisie onirique enjouée, inventive, pleine de charme même si, dans cette suite de vignettes quasi surréalistes, on frôle par moments la poésie fabriquée et si l’humour bon enfant qui égaye l’ensemble est un peu facile et attendu. Pourtant, si l’écueil du trop joli, voire d’une certaine mièvrerie, semble menacer au début, la gravité et une véritable âpreté ne tardent pas à s’immiscer dans le film, contredisant cette première impression.
Avec son foisonnement de motifs et de couleurs, ses chansons folks, son goût du coq à
l’âne, la grâce juvénile de ses protagonistes
Rêves en rose est donc un spectacle des plus plaisants mais la légèreté s’y colore peu à peu

de mélancolie, de profondeur et d’émotion.

Posts les plus consultés de ce blog

FESTIVAL DU FILM DE MONTREUIL

LUNDI 19 OCTOBRE 17H45

PHOTOS DU FESTIVAL 2021