VENDREDI 22 SEPTEMBRE



18h Carré 35
d’Eric Caravaca, 
(France - 1h 07min)
Documentaire
Cannes 2017 sélection officielle
avant première - rencontre avec le réalisateur

la bouleversante autopsie d’une névrose familiale
A l’âge de 3 ans, la sœur d’Eric Caravaca, Christine, est morte. Un drame longtemps caché par sa famille. Dans un documentaire intime Eric Caravaca mène l’enquête, entre la France et le Maghreb. Pour conjurer les fantômes du passé et redonner à Christine “la vie qui lui avait été enlevée”.

Eric Caravaca le dit lui-même avec humour : il est « un retour de couches », né treize mois seulement après celui qu’il a longtemps cru être son seul frère. Il y avait pourtant une sœur aînée, morte à l’âge de trois ans, bien avant leur naissance. Chez les Caravaca, on ne parlait jamais de Christine. Il ne restait aucune trace de la fillette – toutes ses photos avaient été détruites. Pourquoi un tel secret ? La réponse est à découvrir dans Carré 35, le beau film que le comédien et cinéaste vient de présenter en séance spéciale au Festival de Cannes. Un documentaire à la première personne sous forme d’autopsie d’une névrose familiale. Soixante-sept minutes bouleversantes qui redonnent à Christine « la vie qu’elle n’a pas eue et la vie qui lui avait été enlevée une deuxième fois en la niant ».



Carré 35 est un lieu qui n’a jamais été nommé dans ma famille ; c’est l’emplacement de la concession où se trouve le caveau de ma sœur aînée, morte à l’âge de trois ans. Cette soeur dont on ne m’a rien dit ou presque, et dont mes parents n’avaient curieusement gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image que j’ai entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, j’ai ouvert une porte dérobée sur un vécu que j’ignorais, sur cette mémoire inconsciente qui est en chacun de nous et qui fait ce que nous sommes.



20h30 Le jeune Karl Marx
de Raoul Peck
avec avec August Diehl, Stephen Hogan, Niels- Bruno Schmidt, Ulrich Brandhoff, Stefan Konarske
franco-germano-belge 2017  - 1h58
avant première - rencontre avec le réalisateur




bande annonce


1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage. 
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand. 
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.



Posts les plus consultés de ce blog

FESTIVAL DU FILM DE MONTREUIL

LUNDI 19 OCTOBRE 17H45

PHOTOS DU FESTIVAL 2021