samedi 23 janvier 2016

8 Février Peace to us in our Dreams

LUNDI 8 FÉVRIER 20H15
PEACE TO US IN OUR DREAMS
de Sharunas Bartas
(Lituanie/France/Russie - 2016 - 1h47 - VO)
avec Ina Marija Bartaité, Lora Kmieliauskaite, Sharunas Bartas

En lien avec son intégrale au Centre Georges Pompidou

AVANT PREMIÈRE SUIVIE D'UNE RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR
Bande annonce
  
Un père, sa fille et sa compagne se rendent dans leur maison de campagne pour le weekend. Au coeur d’une nature resplendissante, partagée entre forêts et lacs, d’étranges voisins troublent l’harmonie qu’ils sont venus chercher. Aux alentours, un jeune garçon erre avec son chien et trouve bientôt, à la lisière du bois, un fusil de chasse.
On avait un peu perdu de vue Sharunas Bartas. 
Il réapparait, avec un film à la fois conforme à
ce qu’on sait de son cinéma et novateur. Un homme, sa fille et sa maîtresse passent quelques jours à la campagne. Et c’est tout, ou presque. Mais tout est dans le presque. Car un être manque : la précédente compagne de l’homme et mère de leur fille. Un fantôme fait la jointure entre fiction et réalité. L’homme est joué par Sharunas lui-même, la fille par sa propre fille dont le visage superbe nous rappelle quelqu’un. Le spectre qui hante ce film est la comédienne Katerina Golubeva, la compagne et mère manquante, suicidée à Paris il y a quelques années. 




Pour le reste, le film ressemble aux précédents en sa beauté contemplative, immergée dans la Lituanie
profonde et ses paysans comme sortis du fond des âges. On aime le regard silencieux du cinéaste, scrutant les visages comme des paysages et le paysage comme un être vivant. Paysages et visages peuplés par la présence mentale de l’être absent. Peace to us in our Dreams est, littéralement, un travail de deuil, qui parfois serre le cœur.

Serge Kaganski, Les Inrockuptibles