jeudi 15 octobre 2015

23 Octobre Une jeunesse allemande

VENDREDI 23 OCTOBRE 20H30
UNE JEUNESSE ALLEMANDE

de Jean-Gabriel Périot 
(France/Allemagne/Suisse - 2015 - 1h33)
documentaire
Festival international du film de Berlin, Berlinale 2015
Prix international de la SCAM - Cinéma du Réel 2015
RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR
Bande annonce
 La Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d’extrême gauche, également surnommée « la bande à Baader » ou « groupe Baader-Meinhof », opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l’image, expriment pourtant d’abord leur militantisme dans des actions artistiques, médiatiques et cinématographiques. Mais devant l’échec de leur portée, ils se radicalisent dans une lutte armée et ouvrent « les années deplomb ».
Le très beau film de Jean-Gabriel Périot, récompensé à juste titre du Prix international de la Scam, remonte le fleuve des archives de télévision allemandes pour tenter d’élucider la radicalisation de la Bande à Baader. Le film se demande comment les enfants d’après le nazisme, nés dans les années 1940, en sont arrivés à épouser une nouvelle forme de menace pour la démocratie ; comment
Ulrike Meinhof, rédactrice en chef du magazine Konkret, étudiante en pédagogie puis mère, a-t-elle pu poser des bombes ? Sous sa raideur de façade, aidé par l’intégrité des archives, le film trafique un didactisme de contrebandier bien plus problématique qu’il n’y paraît. Sans trancher explicitement d’un côté ou de l’autre d’une ligne de démarcation qui oppose, grosso modo, les tenants d’une démocratie prospère – la génération née autour de la première guerre –, à ceux d’une critique
radicale du système – leurs enfants –,Une jeunesse allemande noue une relation pédagogique à part entière avec le spectateur. L’archive, matériau corvéable à merci, fait ici
l’objet d’un respect scrupuleux, dont la précaution éthique trahit peut-être aussi le potentiel inflammable.
Critikat