vendredi 24 janvier 2014

CONCERTATION EST ENSEMBLE DÉCLARATION


Déclaration Renc’art au Méliès à l’instance de concertation du cinéma public à Est Ensemble 17 janvier 2014


Notre association se réjouit de la création d’une instance de concertation autour du cinéma public par la communauté d’agglomération Est Ensemble.

Renc’art en tant qu’association de soutien du cinéma municipal Le Méliès, à Montreuil, a constaté la grande utilité d’une telle instance. Nous avons participé activement au conseil local du cinéma créé par la ville de Montreuil en 2002. Cette instance regroupant des élus, des réalisateurs, des représentants des écoles, les usagers et la direction du cinéma a permis pendant plus d’une décennie que toutes les questions qui touchaient à l’avenir des salles, à la programmation, à la conception d’un nouveau cinéma dans le centre-ville de Montreuil puissent être échangées, débattues, voir améliorées. Le refus de le réunir dans la dernière période a débouché sur une crise très grave.

Nous espérons que l’instance qui vient d’être créée permettra aussi un large débat et des prises de positions autour de questions essentielles telles que l’avenir du cinéma français et particulièrement l’avenir du cinéma art et essai.

Nous le savons tous, le cinéma Français indépendant se trouve à la croisée des chemins, la concurrence est grande face aux grosses productions américaines qui accaparent les écrans et l’exception culturelle française ne peut être garantie sans un tissu de salles, notamment publiques, pour sa diffusion. Nos salles municipales jouent un rôle essentiel dans la défense du pluralisme et de la diversité du cinéma.

Cette instance, nous souhaitons qu’elle se réunisse régulièrement et qu’elle soit réellement un lieu de concertation, d’aide à la décision et pas seulement une chambre d’enregistrement. C’est pourquoi il est indispensable que les réunions se tiennent en dehors des heures de travail permettant ainsi une large participation des différents partenaires.

Le cinéma public doit être un lieu d’éducation populaire à l’image, un lieu de culture, d’échanges, de débats accessibles à tous les usagers, avec des tarifs qui permettent à tous les habitants et à leurs enfants de nos différentes communes de se cultiver. Ce n’est pas seulement un combat culturel, c’est un combat de civilisation auquel nos salles doivent répondre.

Nous espérons qu’Est Ensemble pourra conclure avec les associations de spectateurs, telle que Renc’Art, des conventions leur permettant de jouer pleinement leur rôle, aux côtés des directions du cinéma, dans la promotion des films et des animations qui les accompagnent et dans la formation et la fidélisation d’un public ouvert à la diversité des cinémas.

Nous saluons tout particulièrement la sage décision d'Est Ensemble qui a rencontré la section syndicale au sujet du transfert de l'équipe du Méliès dans la communauté de commune, sans chercher à agir avec précipitation.
Nous espérons vivement que le personnel pourra envisager de travailler avec un peu plus de quiétude au sein du Méliès, dans l'attente de l'échéance des très prochaines élections.

Nous souhaitons qu’une concertation s’engage dès avril 2014 sur l’avenir de nos cinémas dans la perspective de leur transfert à la métropole du Grand Paris ou de leur retour à leur commune d’origine. Il nous paraît en effet indispensable que le personnel et les spectateurs soient associés bien en amont à la réflexion sur les nouveaux transferts envisagés.

Nous insistons enfin pour que les travaux du nouveau cinéma Méliès démarrent pour de bon en ce début 2014.

Merci monsieur le Président