dimanche 29 décembre 2013

POUR BIEN COMPRENDRE LA SITUATION


La chronologie d'une année d'actions Une année de lutte
Le Méliès a été transféré à l’agglomération au 1er janvier 2012. Le personnel du Méliès continue ses tâches au cinéma tout en restant salarié par Montreuil, qui le met à disposition d’Est Ensemble. Les feuilles de paie sont établies par Montreuil. Est Ensemble rembourse la Ville. Toutes les recettes vont à Est Ensemble, toutes les dépenses sont supportées par Est Ensemble.
Ainsi Est Ensemble a subi un énorme préjudice financier (plus de 100 00 euros) du fait de la crise du Méliès déclenchée par la municipalité de Montreuil qui a purement et simplement inventé des « détournements de fonds ». Ces accusations sont aujourd’hui complètement dégonflées, mais le personnel licencié, dont le contrat n'a pas été renouvelé ou muté n’a pas été réintégré et le cinéma fonctionne très mal.
La mise à disposition du personnel depuis 2012 est censée être provisoire. Il faut en effet respecter une procédure assez longue et complexe pour que chaque salarié change d’employeur en tenant compte des particularités propres à chaque collectivité (primes diverses, COS etc.). Mais, à terme, le transfert d’un équipement public entraîne nécessairement celui de son personnel.
Il faut toutefois tenir compte de deux éléments nouveaux pour différer le transfert même s'il est aujourd’hui possible techniquement.
1. La disparition d’Est Ensemble
Le Parlement vient d’adopter définitivement la loi créant la Métropole du Grand Paris. Cette métropole va récupérer toutes les compétences des communautés d’agglomération, qui seront purement et simplement supprimées fin 2015, dans deux ans. Tous les équipements que Montreuil a transférés à Est Ensemble (le Méliès mais aussi les bibliothèques, le conservatoire, les parcs, les équipements sportifs) partiront à la métropole (124 communes, 6,7 millions d’habitants, des dizaines de milliers de fonctionnaires…).
Ainsi le personnel du Méliès ne resterait que deux ans à Est Ensemble et subirait un nouveau transfert en 2015…
2. Les élections municipales
Le démantèlement de la remarquable équipe du Méliès a été particulièrement mal vécu par les Montreuillois attachés au cinéma, indépendamment de leur opinions politiques. Aussi l’avenir du cinéma constitue un des enjeux des prochaines élections :
- Faut-il réintégrer l’équipe pour que le Méliès retrouve son rayonnement ?
- Doit-on laisser partir le Méliès à la Métropole ou en faire un des piliers de l’action culturelle de la ville ?
Plusieurs candidat(e)s ont publiquement déclaré leur volonté de réintégrer l’équipe et de récupérer le Méliès. Il semble qu’Est Ensemble ait la volonté de mettre les nouveaux élus devant le fait accompli : le transfert du personnel rendrait très difficile le retour de l’équipement à Montreuil et la réintégration de l’équipe.
Pourquoi s’adresser à Gérard Cosme ?
En tant que Président d'Est Ensemble c’est lui qui détient le pouvoir au Méliès. C’est lui qui est venu annoncer en personne au personnel qu’il allait être transféré sans délai. C’est lui qui a couvert le démantèlement de l’équipe. Depuis le 1er janvier 2012 c’est lui le patron du Méliès. C’est Est Ensemble qui a modifié les tarifs. C’est sous ses ordres que la hiérarchie de Montreuil (DGS, DGA etc.) a licencié Stéphane Goudet. Il est clair que c’est à la demande de Dominique Voynet. Mais il avait le pouvoir de refuser.
Aujourd’hui il peut reporter le transfert du personnel. Et il pourrait réintégrer l’équipe. C’est pourquoi c’est à lui qu’il faut s’adresser.
Pourquoi s’adresser à Razzy Hammadi député
Il est malheureusement clair que Gérard Cosme se soucie plus de ses bonnes relations avec la maire de Montreuil que de l’avenir du Méliès. Il a jusqu’à présent méprisé les demandes qui lui ont été adressées, en dépit du large soutien qu’elles ont reçues et il a refusé de prendre ses responsabilités.
Le député a manifesté clairement, à de nombreuses reprises, son soutien à l’équipe. Il s’est exprimé en faveur du retour du Méliès à la ville de Montreuil.
Socialiste comme Gérard Cosme, qui mieux que lui peut convaincre ses amis socialistes, qui dirigent Est Ensemble, d’adopter une attitude plus constructive en faveur du Méliès ? En tant que député de Montreuil et de Bagnolet, en tant que « poulain » de Claude Bartolone, il a un poids certain. Il pourra relayer nos demandes, et montrer ainsi que son soutien est réel.