mercredi 24 avril 2013

Le Parisien Mercredi 17 Avril 2013


L’ex-équipe du Méliès porte plainte pour diffamation

Le cinéma toujours dans la tourmente




Ils s’estiment « salis et diffamés ». Les trois agents du  municipal de Montreuil le Méliès suspendus de leur fonction par la mairie — dont l’ancien directeur Stéphane Goudet, finalement licencié fin février — viennent de porter plainte pour diffamation contre les journaux Le Monde et Télérama. 
Cette plainte, déposée le 12 avril auprès du tribunal de grande instance de , fait suite à des articles publiés mi janvier qui faisaient état de l’existence d’une « caisse noire » au cinéma.

Dans l’un d’eux, la maire (EELV)  expliquait que selon des agents entendus lors de l’enquête administrative les sommes « servaient aussi à payer des faux frais à Cannes, à rémunérer des réalisateurs ou à acheter de la drogue ». A la mairie, on explique ne pas être au courant de ce dépôt de plainte.

Une requête en annulation est par ailleurs en cours auprès du tribunal administratif de Montreuil concernant les suspensions de fonction sans traitement des trois agents décidées en décembre lors de l’enquête administrative menée par la municipalité. L’instruction est toujours en cours confirme-t-on au tribunal administratif.

En décembre 2012, la maire de Montreuil Dominique Voynet a porté plainte contre X pour détournement de fonds publics contre ce cinéma municipal classé art et essai. Une partie du personnel du cinéma a ensuite entamé une grève d’un mois et demi et de nombreuses manifestations ont eu lieu pour les soutenir. Le Méliès a rouvert le 8 mars.