lundi 4 février 2013

"...pour éviter des cordons de policiers..."


L'annonce publique hier soir, sur la place de la croix de Chavaux (là même où devait se dérouler le concert de soutien au Méliès)  de la projection "très privée" du film de Yann Arthus-Bertrand au cinéma le Méliès, organisée par la municipalité, a semée comme un vent de panique ...

Ci-dessous, communiqué des élus de la majorité municipale annulant la séance 
et notre commentaire

Pressions et menaces conduisent à annuler la soirée prévue au Méliès dans le cadre de l’agenda 21
 – 4 FÉVRIER 2013
Le lendemain de l'annulation du concert les montreuillois sont toujours mobilisés


Dans le cadre de l'Agenda 21 de la Ville de Montreuil, était organisée aujourd'hui une projection-débat, au cinéma Méliès, de « Planète Océan » en présence du réalisateur Yann Arthus-Bertrand, de Pierre Radanne et de Armand Amar, musicien montreuillois qui a réalisé la BO du film. 
De nombreux habitants, associations, agents municipaux et partenaires, qui avaient participé à l'élaboration de l'Agenda 21, étaient invités à cette soirée. Cette formule originale dans les locaux du cinéma municipal avait été privilégiée à une traditionnelle soirée discours/petits fours dans les locaux de l'hôtel de Ville.
Des appels véhéments à venir perturber ou empêcher la tenue de cette soirée ayant été largement diffusés depuis quelques jours la municipalité soucieuse du respect des spectateurs et des intervenants, a décidé de la reporter.
Alors que les enquêtes de la direction départementale des finances publiques et de l'administration municipale concernant les faits graves constatés dans la gestion du cinéma sont sur le point d'aboutir, les pressions s'exacerbent : des agents municipaux ont été pris à parti et menacés, d'autres publiquement mis en cause dans des articles et communiqués, qui attestent de l'importance de l'instrumentalisation politique de ce dossier.
Parce que nos agents méritent mieux que ces menaces et ces pressions, parce que nous n'avons pas l'intention d'accueillir les spectateurs entre deux cordons de policiers, parce nous refusons la spirale de la tension et de l'insulte, nous avons décidé de reporter ce débat. 
La municipalité remercie les spectateurs de leur compréhension.
Les élu-e-s de la majorité municipale "Montreuil, Vraiment"
Commentaires :
Les appels  ne datent que du 3 février veille de la manifestation, appelant seulement à montrer notre désaccord. Ni menaces, ni pressions, juste de la présence, car ce ne sont pas les spectateurs qui font monter la spirale de la tension et de l'insulte.
Auriez-vous peur des montreuillois pour imaginer devoir  faire appel à des cordons de policiers ?