lundi 21 janvier 2013






Bonsoir

Très belle manifestation, organisée par la CGT avec le soutien de Renc'art. Elle a réuni plusieurs centaines de montreuillois très motivés qui ont bravé le froid pour apporter un soutien massif aux trois employés du Méliès suspendus de manière arbitraire et au personnel qui s'est mis en grève reconductible.

Le représentant du personnel, puis Stéphane Goudet puis la CGT spectacles ont dénoncé les attaques de la municipalité contre l'équipe du cinéma et affirmé leur volonté de poursuivre la lutte. Ils ont remercié les manifestants dont le nombre et la combativité a renforcé leur détermination.

Plusieurs personnes ou organisations ont ensuite apporté leur soutien : Razzy Hammadi, député puis, pour le CCM et "ma ville j'y crois", Jean-Pierre Brard (porteur jusqu'en 2008, avec Stéphane Goudet, du projet de nouveau Méliès), pour la gauche citoyenne Gaylord le Chequer, pour la FASE Dominique Attia, pour les élus RSM Daniel Chaize, pour le PS Alexie Lorca. J'espère que je n'oublie personne... Un soutien vraiment ferme avec comme objectif la réintégration des trois employés suspendus et l'ouverture d'un vrai débat sur le nouveau Méliès, son statut, son rôle dans la politique culturelle de la ville.

La manifestation s'est ensuite dirigée vers la Mairie en passant devant le chantier du nouveau Méliès. Chacun a pu constater que les locaux sont ouverts à tous vents, non gardiennés et que personne n'y travaille depuis des mois. Il paraît impossible que le cinéma puisse ouvrir "à l'automne" comme l'affirme la municipalité. Devant la Mairie le comité de défense du cinéma a donné lecture d'un tract intitulé "la vérité si je mens 4" qui dénonce les fausses accusations de la municipalité et récapitule la succession des attaques contre Stéphane Goudet et l'équipe du cinéma.


On notait la présence de Laurent Cantet et de nombreux professionnels du cinéma.

Retour enfin au cinéma où, pour Renc'art, Marie Madeleine Corniere a annoncé que l'action se poursuivrait jusqu'à la réintégration des employés et la clarification du projet culturel de la ville. Un rendez-vous doit avoir lieu prochainement avec le Président d'Est Ensemble , intercommunalité à laquelle le cinéma a été transféré le 1 janvier 2012. Renc'art a demandé aussi une réunion d'urgence du Conseil du cinéma.


Georges Bertran membre du Conseil d'Administration de Renc'Art